Saison 4 – Croissance & Entrepreneuriat – quelles pratiques au démarrage

Hosted ByVincent Lefebvre dans le cadre de la Majeure Entreprenruiat Audencia

Cette quatrième saison regardera les pratiques des entrepreneur(e)s au cours des premières phases de croissance.

Saison 4 – E40 – Constantin Wolfrom – Pumpkin

PUMPKIN est une néobanque francaise. Cette néobanque, en plus d’avoir tous les standards d’une néobanque classique (gratuité de la carte + gratuité totale et sans plafond lors de paiement à l’internationale, pilotage en temps réel de la carte etc), permet au porteur de carte de gagner de l’argent lorsqu’il paye chez des commerçants partenaires (Booking, Franprix, Freenow, Cityscoot, L’Equipe, Blissim etc).

Pumpkin permet aussi de se rembourser instantanément et gratuitement entre particuliers (1,4M d’utilisateurs). L’offre de remboursement entre particuliers est live depuis septembre 2014, et l’offre de néobanque depuis septembre 2020. 300 commercants partenaires sont déjà présents et proposent du cashback sur mesure à nos clients cartes (en moyenne 10% de cashback / transaction).

Notre objectif est de faire gagner à TOUS nos clients cartes 200 à 300 € / an. Nous sommes une start up 100 % made in France (siège social à Lille, bureau à Lille et Paris), nos actionnaires aussi (Arkea), tous les employés de Pumpkin (90) travaillent en France, les cartes de paiements sont made in France (Dijon et Vitray). Notre ambition à moyen terme (2 ans) est européenne

Pour utiliser notre solution, allez voir ce qu’on fait :

Android : http://bit.ly/Pumpkin

PlayStore iOS : http://bit.ly/Pumpkin

AppStore Site web : http://pumpkin-app.com/

 

“Constantin Wolfrom et son histoire en quelques lignes au début de Pumpkin

Créée par trois potes à Lille en 2014, Pumpkin dépasse aujourd’hui les 500 000 utilisateurs (nombre d’abonnés en 2018). Constantin Wolfrom, l’un de ses trois géniteurs, reçoit dans ses bureaux désormais parisiens pour évoquer la trajectoire express de sa boîte. Une success story pleine d’efforts et d’erreurs, mais aussi de tournées de bars.

Tu peux nous parler un peu ton parcours ?

J’ai d’abord fait du droit (Paris Descartes), puis une école de commerce à Lille (EDHEC). Ensuite, j’ai fait un peu de conseil en Afrique, à Paris et à Madrid pendant mon année de césure, mais je me suis vite rendu compte que ça n’était pas pour moi. Je voulais déjà monter ma boîte.

Ce que tu as donc fait juste après tes études ?

Non, pendant. C’est Hugo Sallé de Chou, un pote de l’EDHEC, qui m’a parlé de cette idée d’application de paiement et de remboursements entre particuliers, mais à la base c’était pour un projet de cours. Ça s’est rapidement transformé. On a recruté un troisième partenaire, Victor Lennel, trouvé des bureaux, décroché une bourse et beta-testé une première version à l’été 2014. Dès la fin des cours, en septembre, c’était parti.

Comment marche Pumpkin et à quel besoin répondait l’app ?

L’idée de base, c’était de pouvoir se rembourser et se renvoyer de l’argent gratuitement depuis le téléphone. Avant, les autres options, c’était soit le virement bancaire, mais il fallait avoir le rib de l’autre personne, aller sur la plate-forme de sa banque et attendre 24 à 48h, soit le liquide. Mais personne n’a jamais le bon montant sur soi. Avec Pumpkin, il suffit d’avoir un numéro de portable ou d’être ami Facebook avec quelqu’un pour le rembourser immédiatement.”

Source: https://www.redbull.com/fr-fr/constantin-wolfrom-portrait

Podcast enregistré par Valentine Gautier

Euskara简体中文EnglishFrançaisDeutschEspañol
Share via
Copy link
Powered by Social Snap