Ayman Bassou est âgé de 32 ans et né à Rabat, au Maroc.

Après avoir obtenu son Baccalauréat scientifique, il décide de continuer ses études au Canada pour étudier de l’ingénierie. Six ans plus tard il revient reprendre leur entreprise familiale Maha Fer Alu et devient directeur à l’âge de 24 ans.

Maha Fer Aluminium est une société marocaine créée en 1999 sous le nom de Maha Aluminium.

C’est une entreprise spécialisée dans la distribution et la revente des profilés en alliages d’aluminium et dont l’activité est principalement « tournée » vers les produits de la menuiserie aluminium mais couvre aussi les besoins du secteur industriel.

Cinq ans après avoir agrandi ses entrepôts, Maha Fer Alu a pu développer sa propre gamme de profilé en 2012.

Interview réalisée par Maha Bassou

 

Maïlys HERNANDEZ
Agée de 21 ans Maïlys est diplômée d’une licence économie-gestion spécialité marketing-communication, à l’IAE d’Annecy, rattaché à l’Université Savoie Mont-Blanc (USMB). Elle est passionnée par l’entreprenariat et a suivi un double cursus au sein de l’IAE d’Annecy. Durant son cursus Maïlys a développé des compétences solides dans le domaine de l’expérience client en station de ski.

Luge
Luge a été crée par Maïlys il y a quasiment deux ans. C’est un système de livraison à domicile de repas (petit-déjeuner, déjeuner, diner), provenant des restaurateurs locaux, directement en station. La société Luge est localisé dans la station de Tignes pour le moment.

Tignes Développement :
Tignes Développement est une organisation qui souhaite promouvoir et développer l’écosystème de la station de Tignes. Le but est de faire une de Tignes pas qu’une station de ski ou station d’été, mais de dynamiser la vie de la station tout au long de l’année en aidant des start-up et autre organisations à s’implanter à Tignes.

Podcast réalisé par Maël GOUSSARD étudiant du Mastère Spécialisé Finance Risque et Contrôle.

ULILI is an Independent Moroccan brand, that creats artisan made beeswax candles collection inspired by the culture of Morocco and made using natural resources.

Created by Omar Benjelloun in 2012 and has since then grown to an international brand exporting its products around the glob.

I have interviewed M. Yasser Oudini, the brand manager of the company who joined it in 2015.

Interview recorded by Mohammed BOUMEHDI

“Jean Guo a co-fondé Konexio sur la base des recherches académiques  qu’elle a conduit en France sur les difficultés économiques et sanitaires des populations marginalisées, notamment les réfugiés et les migrants. En tant qu’enfant d’immigrés, elle était aux premières loges pour observer les défis sociaux, culturels, éducatifs et professionnels auxquels devaient faire face leur famille en arrivant dans un nouveau pays.
Consciente de la forte interconnexion entre inclusion numérique et inclusion sociale, elle a ainsi décidé de créer Konexio pour permettre à des personnes étrangères et/ou éloignées du marché du travail d’acquérir des compétences recherchées par les employeurs.”

Source : https://www.konexio.eu/a-propos.html

Interview réalisée par : Justine François

Fraîchement diplômés de Télécom Sud Paris et titulaires d’un M2 Entrepreneuriat de l’IMT-BS, Karoly Fogarassy, Lucas Miallet et Maxime Moru cofondent Les Histoires de Lulu & Kroy en 2018.

L’objectif ? Transformer le temps d’écran en temps de lecture chez les 8-16 ans. Hybridation entre jeu vidéo et livre, la start-up propose une expérience de lecture personnalisée durant laquelle les enfants prennent en main le récit, « un livre dont vous êtes le héros 2.0 ».

Grâce à une bibliothèque interactive riche de 150 histoires, la start-up propose de faire de l’écran un allié et non un adversaire pour éduquer aux bons réflexes de la lecture journalière.

Après un MVP sur Messenger, l’application est lancée en janvier 2020. Des professionnels de l’écriture ont pris part à l’aventure et des partenariats avec des éditeurs de littérature classique viennent aujourd’hui enrichir l’offre.

Interview réalisée par Joséphine de Gouville

Sandrine Jacquet, titulaire d’une maîtrise en biochimie, est à la tête d’une exploitation biologique de 37 hectares dans le Lot-et-Garonne, 4 hectares en maraichage et le reste en engrais verts et céréales. Elle élève également avec son mari 150 poules qui complémentent leur activité.

Mme Jacquet travaille en vente directe dans les marchés, et a créé en 2015 une association de producteurs locaux, “Pays en direct” qui gère depuis une boutique commune vendant les produits de chacun. Mme Jacquet et son mari s’inscrivent dans une volonté de continuer à croître dans leur activité, tout en employant un mode d’agriculture durable et respectueux de l’environnement.

Interview réalisée par Brice Beral

Antoine Duchemin est en dernière année à l’école Centrale Lyon et travaille avec deux camarades dans la création d’une start-up depuis deux ans. Ce projet est tourné autour de l’agriculture et de la pose d’anneaux de phéromones pilotée par drone pour lutter contre des parasites de certaines cultures.

Il nous explique lors de cet entretien les enjeux actuels de son projet et sa vision portée sur le futur.

Interview réalisée par Hugo Verron

Avocut est un distributeur de couverts et pailles biodégradables et compostables à base de polymère de noyaux d’avocats. Disponible auprès des professionnels du secteur de l’hôtellerie et de la restauration, nous proposons une solution alternative à la vaisselle à usage unique
traditionnelle en plastique.

Avocut n’utilise pas de denrée alimentaire, pas de chimie, pas de déforestation et son transport est vertueux de bout en bout.
Avocut est votre partenaire de la transition écologique, présentant le seul matériau avec les mêmes performances que le plastique sans  conséquences néfastes pour l’environnement.

Lunchboxs, assiettes, gobelets… Produits conformes au normes ASTM D6866, FDA, EN 15440

avocouverts.com

Interview réalisée Brieuc Guillou

Aujourd’hui à la tête de JRI associés, Jean Raoul Ismaël, nous raconte son parcours atypique au sein du secteur immobilier. Entrepreneur dans l’âme, après avoir débuté en conseil en gestion à la Banque de l’Union Immobilière (BUI), il démissionne au bout de 18 mois et achète son premier immeuble à 27 ans en tant que marchand de bien. Il retrace pour nous son parcours mais également, ses nouveaux projets tels que le financement via la monnaie digitale ou encore une Fondation de street-art et d’Art contemporain à l’île de la Réunion dont il est natif.

Interview réalisée par Chloé Guinot

Marc Budan, 59 ans, est un ingénieur de formation qui s’est assez rapidement retrouvé à exercer des fonctions exécutives au sein de la première start-up pour laquelle il a travaillé. D’abord directeur commercial puis directeur général, il fait ses premières armes en tant que dirigeant jusqu’à la vente de la start-up.

Il passera quelques années dans un grand groupe à préparer son prochain projet : CNS communications. Il fondera en 2004 cette société, qui depuis 16 ans maintenant se développe avec une croissance moyenne de 30% par ans.

Marc ne semble pas spécialement intéressé par l’appellation d’entrepreneur, qui ne rentre tout simplement pas dans son vocabulaire, mais pourtant, il agit comme tel. Il est animé par une vision claire de la direction qu’il souhaite donner à son affaire, qui n’hésite pas à casser les codes pour s’imposer comme un acteur compétitif et performant du secteur.

En s’entourant de personnes plus compétentes que lui, que ce soit au niveau technique ou au niveau de la gouvernance de l’entreprise, Marc a pu s’éloigner des fonctions de dirigeant et devenir – ne lui en déplaise – pleinement entrepreneur. Depuis quelques années maintenant il se focalise pleinement sur la création d’une identité et d’une culture d’entreprise forte et qui saura le rendre compétitif sur le marché de l’embauche, qui reste sa préoccupation majeure dans un secteur compétitif ou la concurrence rivalise d’ingéniosité pour attirer les meilleurs talents à elle.

Initialement fondée comme une société sous-traitant la structuration des réseaux informatiques de structures importantes, (type CAC40, acteurs publics…) l’activité de CNS a évolué vers le conseil. Contraint de s’adapter aux nouvelles réalités du marché, CNS doit évoluer pour rester compétitive face aux start-up data oriented qui pullulent aujourd’hui. Hier disruptive, CNS est aujourd’hui un acteur en place depuis presque 20 ans qui doit continuer de placer l’innovation au cœur de son projet et de sa culture.

Interview enregistré par Pierre Budan