Les méthodes itératives font la part belle aux interactions successives avec les clients ou plus largement les parties prenantes.

Ces interactions doivent permettre de valider des caractéristiques du produit ou service et/ou d’obtenir l’adhésion et l’engagement des clients et/ou autres parties-prenantes.

Je ne remets pas en cause ici le principe de validation itérative.

Il est question ici, de se poser la question de la manière.

Lors de l’épisode précédent, on a évoqué qu’énoncer son idée/opportunité d’affaires ne peut pas se faire faire sur la base d’un vague brouillon.

Quelque soit le nom que l’on donne à l’artefact (MVP, prototype…) qui sert de médiateur dans l’échange avec notre client/partie-prenante, il faut l’adapter à son interlocuteur, avoir reçu suffisamment de soin et d’attention.

Pour tester, il faut donc:’

  • déterminer la nature de l’artefact (dessin, présentation, captures d’écran…),
  • valider le contenu de l’artefact, suffisamment abouti et permettant de questionner correctement son interlocuteur,
  • chaque composante de l’artefact doit pouvoir être discuté,
  • faire en sorte que l’artefact permette l’échange sur les points que l’on souhaite stresser,
  • adopter une réelle posture de recueil d’information et non de défense de son artefact

Exercice:

  • travailler son artefact,
  • définir les points à valider,
  • préparer les entretiens,
  • tester les questions avec la famille, les collègues, les amis.
Audencia Business School © 2018
Euskara Euskara English English Français Français Deutsch Deutsch Español Español
Share via
Copy link
Powered by Social Snap